La centrale hydroélectrique des Vernes à Livet, édifice remarquable classé Monument Historique, est une jeune centenaire. Architecture, technique, exploitation… l’exposition raconte et illustre toutes les facettes de cet héritage édifié par l’industriel Ch.A. Keller en 1918, depuis sa construction jusqu’à nos jours. L’histoire du bâtiment, son exploitation, ses jardins, prennent vie au travers d’objets et de plans d’époque issus des collections du musée. Mais c’est également un programme pour petits et grands qui l’anime, avec la toute nouvelle et exclusive maquette ludique de l’édifice.

Une exposition des Richesses Culturelles de l’Oisans, conçue et réalisée par le Musée de la Romanche (Livet et Gavet – 38) et le Musée EDF Hydrélec – avec le soutien de

  

  • La première exposition sur la centrale des Vernes

Le sujet est vaste… l’exposition tend vers l’exhaustivité. Elle extrait les richesses des fonds documentaires et iconographiques des musées, et s’appuie sur les travaux d’auteurs historiens et témoignages de personnalités du terrain. C’est au total 24 panneaux richement illustrés et documentés qui relatent l’histoire de l’édifice.

  • Le fil de l’exposition

C’est en abordant son concepteur Charles-Albert Keller, un ingénieux et ambitieux patron, ainsi que le contexte déclencheur de la Grande Guerre que l’exposition s’ouvre. Puis vient le temps de la construction, rapide, efficace. La seconde guerre mondiale amorce un tournant avec la nationalisation des sites de production d’électricité et une période de modernisation des centrales hydroélectriques. L’exposition porte également le regard sur le val de Livet, son passé et son actualité industrielle marqués du fil conducteur de la centrale des Vernes. On aborde également le classement de la centrale au titre des Monuments Historiques en 1994, qui a induit une campagne de restauration, également relatée.

  • L’histoire de l’exposition

Elle a été réalisée en 2018 par le Musée de la Romanche et le Musée EDF Hydrélec à l’occasion de la célébration du centenaire de la centrale hydroélectrique des Vernes et de la fin de la Première Guerre Mondiale. Sa première apparition a eu lieu dans les deux sites qui se sont partagés les panneaux. Elle est donc exposée pour la première fois dans son entier.

Voir les actions réalisées à l’occasion de la célébration du centenaire de la centrale des Vernes

  • L’exposition au Musée EDF Hydrélec

Les jardins, indissociables de la centrale, introduisent l’exposition. Puis une fois au cœur du sujet, les panneaux sont enrichis d’objets de collection du musée exposés pour la première fois au public. Des authentiques plans d’époque édités par les Etablissements Keller et Leleux illustrent la conception de la centrale. Une maquette du bâtiment et de ces remarquables escaliers, née d’une réalisation spéciale, se manipule pour reconstruire l’ensemble. Ainsi, le travail architectural, les métiers pratiqués à l’époque dans ce type de centrale, et le fonctionnement technique, se concrétisent au fil de la visite.

Imprimer | Envoyer par email | Partager sur : Facebook / Google+ / Twitter