Dans un coin de la centrale hydroélectrique de Pont Escoffier, des plaques de verre photographiques patientent qu’un passionné les retrouve. Ce jour arrive où elles trouvent, enfin, à qui témoigner de la construction des équipements de la centrale entre 1941 et 1944, au cœur de l’emblématique vallée du Vénéon.

Après le temps des prises de vue, après le temps de sommeil, ici commence celui de leur révélation aux générations futures. Cette exposition présente une reproduction du tiers de ce trésor local qui croise  le témoignage de techniques de construction en milieu montagnard, les techniques de prises de vue photographiques, et la présentation de la centrale de Pont Escoffier.

 

Une exposition produite par l’Association pour le Développement du Musée EDF Hydrélec avec la participation de et le soutien de – remerciements à J. Ph. Bernier

Imprimer | Envoyer par email | Partager sur : Facebook / Google+ / Twitter